Spoted présente Juliette Delcourt, coach et consultante Stratégie & Opérations

Spoted présente Juliette Delcourt, coach et consultante Stratégie & Opérations

C’est en participant à un programme d’intrapreneuriat et à un projet de vision d’entreprise chez Promod que Juliette Delcourt prend goût à l’accompagnement stratégique et opérationnel. Devenue responsable des Opérations pour la marque française de robe de mariée Laure de Sagazan, elle fait le lien entre la stratégie d’entreprise et sa mise en œuvre opérationnelle. Aujourd’hui coach et consultante, elle nous livre ses conseils pratiques pour optimiser le développement et la gestion de votre marque.

 

« J’aide les entreprises à optimiser leur organisation,

pour qu’elles se concentrent sur leur cœur de métier et leur valeur ajoutée. »

Juliette Delcourt

 

 

Juliette, présentez-nous le premier volet « stratégie » de votre fonction.

J’interviens comme un « bras droit » à temps partagé. Une première partie conceptuelle consiste à travailler sur la vision d’entreprise, le fameux « Why » de Simon Sinek : pour quelles raisons l’entreprise existe et peut inspirer un certain public. Je m’appuie sur la personnalité du dirigeant pour la retranscrire dans une plateforme de marque. Ces outils fondamentaux représentent un repère pour répondre aux nombreuses questions opérationnelles que se posera l’entrepreneur au quotidien. Ce « pour quoi » est d’autant plus déterminant pour les marques DNVB (Digital Native Vertical Brands) avec lesquelles je travaille : la vision crée l’adhésion à la marque, au-delà des produits. 

 

« J’aime être le coup de pouce qui fait sauter les verrous

pour permettre aux entrepreneurs de réaliser leurs rêves. »

 

Quel accompagnement opérationnel proposez-vous ?

Mes clients ont souvent des profils artistiques ou créatifs, je les aide à se concentrer sur leur cœur de compétences avec un soutien adapté à leurs besoins : optimisation des méthodes, mise en place d’outils, organisation managériale, marketing et expérience client, lancement produit, … Avec la marque Bilboquet Deco, j’ai ainsi automatisé toute la chaine logistique et permis à sa créatrice de se consacrer à sa passion : créer de nouvelles couleurs pour sa marque de peinture murale. Grâce à ma formation de coach professionnel, je peux également lever les points de blocage et « briser » la solitude de l’entrepreneur.

 

« Se référer à sa vision d’entreprise permet de trancher plus facilement

ses décisions d’entrepreneurs. »

 

Sur quels sujets est-il important de se faire accompagner ?

La vision stratégique et les sujets liés à l’ADN de marque permettent de prendre du recul et de gagner en efficacité dans les prises de décision. Challenger son business model permet également de vite déceler la partie sur laquelle l’entrepreneur a le plus de valeur ajoutée et ainsi adapter ses process. La logistique par exemple est un point clé. Je constate souvent à quel point les marques sont attachées à la gestion de leurs colis. En fin d’année, les colis pour les boutiques et particuliers peuvent mobiliser à temps plein sur plusieurs semaines. Le coaching aide la personne à « prendre conscience » de son organisation. À mon sens, la logistique peut être externalisée lorsqu’elle dépasse 30% du planning. L’envoi de colis est encore vécu comme un lien de proximité rassurant avec le client, mais il existe d’autres façons plus riches de développer ce lien. 

 

« Toute entreprise doit penser multicanal pour toucher un maximum de consommateurs

et équilibrer la répartition de son chiffre d’affaires. »

 

Comment bien définir ses prix en amont ?

Souvent, les entrepreneurs se mettent à la place du client pour définir le prix de vente. C’est une bonne base, mais cela ne suffit pas. Aujourd’hui, il faut penser multicanal. Même les marques en vente directe doivent tenir compte dans leur marge d’une possible distribution chez des revendeurs, en boutiques physiques, marketplaces, … À ce titre, le B2B offre un volume de commandes confortable, même si la marge par produit est moins importante. La crise sanitaire a d’ailleurs souligné l’importance de conserver plusieurs canaux de vente. Il est tout aussi important d’anticiper les coûts logistiques pour externaliser dès que possible. Cela peut faire peur mais il existe des logisticiens spécialisés dans les petits volumes. Externaliser assez vite est un moyen de grandir rapidement. Par ailleurs, pour un produit de qualité, les clients sont prêts à payer le juste prix. 

 

« Commencer petit mais voir les choses en grand. »

 

Quelles sont les points de vigilance dans le développement d’une jeune marque ? 

Sur le recrutement et la recherche de nouveaux partenaires, il est important de s’entourer de personnes qui partagent la même vision. Il faut aussi beaucoup tester, et faire confiance à son intuition. Enfin, je pense que travailler en flux tendus est idéal pour une marque.  On peut travailler à la commande dans un premier temps, avec des délais de livraison plus longs. Avec la pression d’Amazon, on s’attend tous à recevoir nos produits rapidement. Mais lorsque les délais sont clairement expliqués et affichés en amont, les clients sont prêts à attendre, surtout lorsqu’ils savent qu’ils achètent auprès de jeunes marques avec des créateurs impliqués et engagés en coulisses. 

 

Pourquoi est-ce si important de connaître son cœur de compétences ?

Aujourd’hui, l’entrepreneuriat est devenu accessible à tous. Grâce à Instagram, aux réseaux sociaux, à Internet, on peut être à la fois créateur, vendeur, communiquant, comptable…  Mais dans les faits, une seule personne ne peut pas tout faire. Pour grandir, il faut externaliser rapidement et cibler les actions selon leurs impacts. En faisant ce que l’on aime faire, on multiplie les chances de bien le faire et on communique plus facilement sa passion à ses clients. 

 


Pour en savoir plus

Contactez Juliette Delcourt sur LinkeIn 

Delcourt.ju@gmail.com 

0669232701


Propos recueillis le 2 mars 2021 par Céline Fontaine Sainfleuret

 

Laisser un commentaire