Spoted met à l’honneur Kim Goldstein, créatrice et gérante de la marque Koa Koa

Spoted met à l’honneur Kim Goldstein, créatrice et gérante de la marque Koa Koa

 

« C’est quoi ça, maman ? » Koa Koa sonne comme un clin d’œil à la curiosité des enfants, toujours ravis de questionner le monde de leur pourquoi. De son expérience aux États-Unis, Kim Goldstein retient la mise en valeur des activités manuelles et des esprits créatifs. Déplorant une offre de jouets « genrés » et induisant un comportement passif, elle crée sa marque en 2014 « sur un coin de table » et distribue aujourd’hui des jouets et kits éducatifs à construire dans près de 1500 points de vente à travers le monde : grandes enseignes, magasins de jouets indépendants, boutiques de musées renommés (Design Museum of London, British Library, Fondation Louis Vuitton, Musée d’Art Contemporain de Los Angeles…). Nous sommes allés à la rencontre d’une jeune femme de talent, dont la créativité et l’enthousiasme ont conquis petits et grands.  

 

Spoted met à l’honneur Kim Goldstein, créatrice et gérante de la marque KOA KOA

 

 

« J’ai eu la chance d’être élevée dans un milieu très créatif. Faire un château de sable avec mon père, c’était comme faire de l’architecture contemporaine ! »

 

Qui se cache derrière Kim ?

Avec deux enfants, je jongle constamment entre la maison et l’entreprise. C’est parfois compliqué car je suis seule, mais j’adore ce que je fais ! Avant Koa Koa, j’ai travaillé au Japon puis à New-York dans l’audiovisuel jeunesse. Je viens d’un milieu de créatifs qui m’ont enseigné que l’inventivité est une composante essentielle de la vie. Mon père était architecte et ma mère collaborait avec de nombreux artistes dans l’édition. Plus tard, j’ai découvert aux États-Unis l’importance accordée aux activités manuelles. Quand j’ai eu mes enfants, le naturel est revenu au galop ! Aujourd’hui, collaborer avec des artistes reste mon activité favorite. 

 

« Curieuse, ouverte, et… d’un enthousiasme communicatif ! »

Les mots pour décrire Kim Goldstein  @ Koa Koa

 

Koa Koa, la genèse ?

Lorsque j’ai eu mes enfants, j’ai arpenté pour la première fois les rayons de jouets. J’ai été surprise de découvrir une offre presque caricaturale : kits scientifiques pour les garçons et loisirs créatifs pour les filles ! De même, beaucoup de jouets induisaient un comportement passif de l’enfant. En parallèle, le mouvement Maker était en plein développement. Né dans les années 60 en Californie en réaction à une société de surconsommation, ce courant encourage la créativité et la possibilité de donner une seconde vie aux objets. J’ai trouvé cette idée d’apprendre à fabriquer soi-même pleine d’enseignements pour des enfants qui baignent dans une société de surconsommation. Le designer industriel Oscar Diaz m’a permis de concrétiser le projet pour développer une gamme de kits Do It Yourself abordable et original, entre art et science. Démocratiser cet esprit Maker est la mission de Koa Koa

 

« Fabriquer un kit Koa Koa, ce n’est pas juste une expérience. Les enfants conservent et utilisent vraiment leurs jouets. »

 

Les kits préférés des enfants : la lampe torche, le taille-crayon, la sonnette de porte

 

Être femme et entrepreneuse, c’est…

Il y a beaucoup de similarités entre faire grandir une marque et élever ses enfants ! Il s’agit de transmettre des valeurs : ce qui est important pour nous se retrouve dans les valeurs de l’entreprise, c’est une expression de soi. Mes décisions ne sont pas uniquement basées sur le business, mais aussi sur ce que je pense être « bien » et sur ce que je souhaite apporter au client, même si c’est parfois compliqué à mettre en place. Nos jeux sont 100% fabriqués en Union Européenne et sont assemblés en France en ESAT (centres pour travailleurs handicapés).

 

« Ma philosophie ? Ne jamais dire jamais ! »

 

 

Sa philosophie

Ne jamais dire jamais ! En référence aux embûches de l’entrepreneuriat. Devenir entrepreneur est un voyage spirituel. C’est une quête initiatique qui nécessite de puiser dans ses ressources et, au final, se découvrir.  

 

Celles à qui elle veut rendre hommage…

Tina Roth Eisenberg, une créatrice suisse basée à Brooklyn, New York. Elle est connue pour avoir fondé le blog et le studio de design Swiss Miss. Elle est également la fondatrice de CreativeMornings (conférences mensuelles gratuites pour créatifs du monde entier), Friends Work Here (un espace de coworking précurseur et dédié aux métiers de la création), TeuxDeux (une application ultra simple pour organiser ses to-do list) et Tattly (tatouages éphémères dessinés par des artistes professionnels). Je suis admirative de son enthousiasme, de son énergie et de sa capacité à initier un tas de projets dans des domaines variés, en fédérant un pool de créatifs qui se fait et se défait au gré des projets. J’aimerais qu’on me transplante une peu de son ADN !  

 


Avec un tel enthousiasme, nul doute que cette femme #essentielle continuera à nous faire rêver par ses futurs projets. 

 


Site internet @koakoa.fr

Instagram @koakoa.fr

Facebook @koakoa.fr 

 


Céline Fontaine Sainfleuret, propos recueillis le 23 février 2021

 

Laisser un commentaire